The long dark

Created with Sketch.

The long dark

  • Plateforme de test : Version Steam

  • Jeu dispo : PC

  • Type de jeu : Exploration, Gestion, Survie

  • Intérêt : Survivre sans Zombie

  • Liens : The Long Dark

Specs Minimum

  • Système d’exploitation : Windows XP

  • Processeur : Dual-Core Intel i5 CPU @ 2GHz+

  • Mémoire vive : 4 GB de mémoire

  • Graphiques : Intel 4xxx Series w/ 512MB VRAM or better

  • Espace disque : 1 GB d’espace disque disponible

  • Carte son : Any on-board chip will work.

Specs Recommandées

  • Système d’exploitation : Windows 7

  • Processeur : Intel i7 CPU @ 2.6GHz or higher

  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire

  • Graphiques : nVidia GTX 555 w/ 1GB VRAM or better

  • Espace disque : 1 GB d’espace disque disponible

  • Carte son : Ideally, something with Surround capabilities.

The Long Dark est un jeu de survie pas comme les autres. J’ai été séduit par le côté graphique et surtout de ce que l’on vous promet. Mère Nature se chargera de vous tuer.

Pour une fois que cela ne tourne pas autour de zombie ou de mutants, je me suis dit pourquoi pas voir ce que cela donne.

On se sent très seul, c’est le premier sentiment que nous avons lorsqu’on lance le jeu. L’immensité blanche à perte de vu, votre souffle glacé et cette ambiance… Silencieuse ou le simple bruit d’un lapin vous fera sursauter.

Lors de ma première partie, j’ai joué en mode histoire. En effet vous aurez la possibilité de jouer une histoire tout en tentant de survivre. J’ai sélectionné le mode normal à savoir que les animaux sauvages étaient affamés et qu’ils attaquaient à vue. Le tout était d’être plus malin qu’eux… Ce qui est loin d’être facile.

J’ai découvert les principes de base de la survie, et une fois remis de mon accident, j’ai avancé vers la lumière. Non non je ne me suis pas jeté du haut d’une falaise. J’ai comme on dit vu de la lumière et je suis rentré.

J’ai découvert une ville fantôme, ou seule une mamie vivait encore. Elle me raconte des histoires bizarres et ne me donne que très peu d’information sur mon objectif principal qui est sauvé ma copine/ex-femme. L’histoire est entre coupé de cutscene bien faites et qui donne du piment a votre histoire.

Vous aimez le crafting, c’est un jeu pour vous. Vous allez pouvoir casser plein de choses pour le réduire en matière première. Il n’est pas rare de s’arrêter prés d’une chemiser de et de faire le point sur ce qu’on porte.

J’ai passé une soirée à déchirer des vêtements pour en faire du tissu pour recoudre mon équipement. J’ai également tout cassé dans la maison pour avoir du bois de chauffage. j’ai aiguisé mes armes blanches et réparé mon fusil. Après je suis allé dormir un grand moment.

La survie est très bien dosée, vous aurez le temps de faire plein de choses avant que vous ne tombiez de fatigue. La même chose pour la faim et la soif. L’eau n’est pas rare dans The Long Dark. De la neige vous en trouverez partout, faites un feu et faites la fondre. Âpres libre a vous de la boire et de vous rendre malade ou de la purifier pour éviter les bactéries.

Il va vous falloir surveille la nourriture que vous transporté. Elle pourrira plus vite crue que cuite. Crue la viande est un appât pour la faune sauvage. Ils vous sentiront a des lieux et vous traquerons.

Les blessures sont très bien étudiées. Une hémorragie vous tuera à coup sûr si vous ne faites rien. Une entorse vous empêchera de courir et de marcher correctement. Les maladies joueront sur votre différent indicateur de survie, faim, soif, fatigue. Il faudra bien vous soigner. Alors, faites attention, votre personnage ne saute pas partout. Si vous le faites tomber de trop haut c’est la fracture ….

Le son est tellement bien mis en avant qu’il vous en dira plus sur ce qui se passe autour de vous. Entendre des corbeaux par exemple n’est pas simplement un son d’ambiance, regarder dans le ciel si vous trouvez des corbeaux volés en rond c’est que potentiellement il y a à manger en dessous.

La chasse vous permettra de looter de la matière première indispensable a votre survie. De la viande dans un premier temps, mais également de quoi réparer votre équipement.

Vous allez devoir gère quatre facteurs.

  • Les Calories : Mangez à votre faim sinon vous en mourrez

    • Toute action dépense des calories

    • Plus il fait froid plus vous en brûlerez

    • Plus vous avez votre sac lourd, plus dur sera le déplacement et vous consommerez des calories.

  • Le Froid : Attention, dehors il fait froid, très froid, faites en sorte d’être bien habillé et en cas de besoin faites du feu dans un abri ou si vous êtes fou directement dehors

 

  • L’hydratation : Toute action vous fera consommer de l’eau au même titre que les calories. Cependant, faire de l’eau avec de la neige est possible, parfait il y en a partout. Il vous faudra la faire fondre et la purifier pour la boire. Si vous mourez de soif, c’est que vous le voulez bien.

 

  • Fatigue : Pensez à dormir régulièrement, sinon vous aurez des soucis de transport à cause de la fatigue. Mais vous allez aussi vous faire mal, comme une entorse ou autre.

La carte n’est pas générée aléatoirement, c’est fixe. Le Loot par contre lui l’est, tout comme les bêtes sauvages et les événements climatiques. C’est un peu dommage du coup cela réduit la rejouabilité.

Mais pour contrer cela les devs on mit en place des défis et des missions a faire en plus. Ainsi vous débloquerez des aptitudes permanentes lors de vos autres parties. En gros si je cours 50km dans la neige (en cumulé sur toutes mes parties), je débloquerai le badge runner et je consommerai 25% Énergie en moins pour courir. Et cela pour toutes mes autres parties.

De plus nous avons le droit à un mode Survie ou le tout sera de survivre le plus longtemps possible. Ce ne sera pas chose simple du fait d’avoir de la matière première qui se de plus en plus rare au fil du temps. Vous allez devoir user de vos talents pour avancer, vous nourrir et vous mettre à l’abri. C’est aussi une très bonne expérience de jeu. Cela rajoute pas mal de durée de vie. Une fois les missions et défis terminés je vous invite a faire le jeu en mode survie où vous écrirez vous-même votre histoire.

Je vous le conseille chaudement (sans mauvais jeu de mots).