Hammerwatch

  • Plateforme de test : Version Steam
  • Jeu dispo : PC, Xbox et Playstation
  • Type de jeu : Hack & Slash
  • Liens : HammerWatch
Hammerwatch_01.jpg

Specs Minimum

  • Système d’exploitation : Windows XP / Vista / 7 / 8
  • Processeur : 1.8 GHz
  • Mémoire vive : 1 GB de mémoire
  • Graphiques : OpenGL 1.4 Compatible
  • Espace disque : 300 MB d’espace disque disponible

Specs Recommandées

  • Système d’exploitation : Windows XP / Vista / 7 / 8
  • Processeur : Any dual core
  • Mémoire vive : 1 GB de mémoire
  • Graphiques : OpenGL 2.0 Compatible
  • Espace disque : 300 MB d’espace disque disponible

Hammerwatch est un petit jeu indépendanst très mignon et cela ressemble énormément à Gauntlet.

Développer par deux petits gars Jochum Skoglund et Niklas Myrberg.

Les graphs

C’est du pixel donc c’est assez tranché en la matière, c’est soit on aime, soit pas du tout. Pour ma part le côté pixel est un pur bonheur, c’est très simple, mais c’est tellement bon. Cela me rappelle mes bons jeux d’époque ou nous n’avions même pas la possibilité de voir si notre perso avait ou non des yeux ^^.
Un des gros points forts du pixel c’est la puissance nécessaire pour faire tourner le jeu.
C’est top il tourne sur tout type de machine et pour en rajouter une couche nous avons la possibilité de jouer avec la manette. C’est donc un jeu qui tournera sans problème sur notre média center à la maison.

[object Object]

Scénario et déroulement :

Donc avec 7 heures de durée de vie en mode j’avance quoi qu’il arrive c’est très bien. Plusieurs choses sont mises en place pour vous faire profiter du jeu plus longtemps.

Comptez 1 h pour Chapitre 1, 2 h pour le chapitre 2 et 3 et pour finir bien 2 h pour le dernier chapitre.

Oui bon le scénario est inexistant, mais en même temps on s’en fout. Il suffit simplement de visiter le donjon et descendre le plus bas possible pour trouver le big boss du château. Il y aura dans ce jeu quatre chapitres, qui seront de plus en plus longs.

[object Object]

La durée de vie:

Il vous faudra cependant dompter la bête, car ce n’est pas des plus simple :).

Pour terminer avec la rallonge de la durée de vie, un mode éditeur vous est donné. Ainsi à vous de faire des niveaux et des campagnes.

Donc en hard attendez-vous à une très forte résistance. Un très bon point dans ce jeu ce sont les secrets, salle secrète, passage caché, mur à exploser et niveau secret sont disséminés partout dans les chapitres.

Jouable à 4 joueurs local ou réseau, vous allez pouvoir combiner vos forces et avancer dans le château. Trois modes de difficultés seront au rendez-vous. Facile, moyen et hard vous seront proposés, la différence sera dans les dégâts.

Les niveaux sont de plus en plus grands. Donc de plus en plus de monstres. Si votre délire c’est de casser du grouillot vous allez être servi c’est simplement une orgie de bestiole qui s’abattra sur vous.

[object Object]

Multiplayer:

Jouable jusqu’à 4 joueurs local ou réseau, vous allez faire la compagne ou dautre mode de jeu. Au programme vous trouverez le mode campagne qui est simplement la campagne à plusieurs. Mais il y a aussi un mode survival ainsi que défense. Jen rajoute, mais avec la partie éditeur à vous de créer vos propres niveaux pour les faire à plusieurs.

[object Object]

Intérêt:

Faire ses propres niveaux est un gros plus. Bref je ne comprendrai pas pourquoi ce jeu n’est pas dans votre steamtech.

Pour les chasseurs de trésor et de trophée, vous allez être servie, ce jeu regorge de surprise et de salles cachées. La possibilité de jouer à quatre joueurs en local ou internet permet de très bonnes parties endiablées.

Le côté pixel est toujours aussi intéressant. C’est clairement une orientation qui n’est pas aux goûts de tous, mais ceux qui aiment aimeront forcément ce jeu.

Avec une durée de vie pratiquement inépuisable, à mon grand regret le Steam Workshop n’est à ce jour pas encore activé (30/05/2014). Espérons que cette partie se débloque rapidement, car cela serait un grand plus pour Hammerwatch.

Gameover

    Laisser un commentaire