[Histoire] – Arma 3 – 11RDP – L’embuscade

L’embuscade

  • Type d’histoire : Fiction
  • Environnement : Arma 3

 

Il faisait jour depuis peu alors que toute la base s’affairait. Il faisait un beau soleil et l’on pouvait voir deux membres de l’équipe Minos faire le tour de la base en courant. Sans doute pour garder la forme ou pour tester une certaine virilité.

Les Minos étaient vus comme des soldats d’assaut, de véritables têtes brûlées, très souvent en première ligne, ce sont eux qui sont à l’origine de sabotages et de destruction de complexes ennemis dans la région.

Pendant ce temps-là, un petit groupe était réuni sous une tente.On pouvait y voir des armes mises en pièces détachées avec un soldat expliquant tout un tas de choses aux bleus en face de lui. Sur son gilet, on pouvait lire « Mémé ». C’était le chef de groupe d’Arkos, c’est un groupe multitâches qui excellait dans le repérage de cibles, en défense également c’était les meilleurs. 

Mémé était un des chefs de groupe le plus entrainé en matière de coordination sur le terrain. Avec lui vous n’aviez pas de souci à vous faire, il saurait vous sortir des pires situations possible.

 Loupvert sortit d’une tente de communication, parla dans sa radio courte portée. Les deux joggeurs du matin stoppèrent net leur course endiablée, tandis que Mémé prit la radio pour répondre.

 En moins de 5 minutes, tout le tarmac fut rempli de membres du 11RDP. Minos, Arkos, Sokar et Icar étaient devant la tente de communication au garde à vous. Loupvert prit à part les chefs de groupe. 

Je suis chez Minos depuis peu de temps, je suis encore vu comme un bleu, n’ayant jamais participé à une mission en leur compagnie, il ne peut en être autrement. Je vois mon cher Nox s’avancer vers Loupvert et discuter avec lui et les autres chefs de groupe Mémé, Nikkaa, Zeek. Je me demande bien ce qui peut se dire.

J’ai tellement hâte de pouvoir partir au combat contre les CSAT que je suis tout excité, je sautille sur place comme une pom pom girl qui vient d’avoir un rencart avec le quarter back de son lycée.

Le soleil tape fort et j’ai oublié mon casque, je pense que j’ai la tronche qui fume, cela fait maintenant 10 minutes que nous sommes là devant la tente. Soudain, les chefs sortent et un appel général a lieu sur toutes les radios des membres présents sur le parvis de la tente de communication. Je reçois un message dans ma radio de la part de Nox annonçant un regroupement sur l’emplacement Minos de la base.

Un « Houya! » général retenti, suivi d’une mise en marche de tout le 11RDP vers leur tente respective.

 C’est enfin ma chance, je croise les doigts pour faire partie de la mission, j’en saurai plus d’ici quelques minutes.

 Nox est devant une grande table avec un plan d’une ville au nom bizarre :

  • Bonjour les gars, j’espère que vous avez bien dormi, car ce soir on sort.

 Un « Houya! » résonna sous la tente.

  • Voici le plan d’attaque, nous allons devoir rechercher un partisan dans cette ville.

 

[object Object]
 

 Nox tapote sur le nom de Sofia

  • Nous avons eu des informations de la part de nos agents infiltrés dans cette partie de l’ile. Il semblerait qu’un certain Papayou détiendrait des secrets dont nous avons besoin. Nous avons entendu parler de Nucléaire.

 À ces simples mots, la tension était plus que palpable dans l’air. Les visages de mes camarades s’endurcirent, certains encore bouche bée se reprirent et furent de nouveau à l’écoute.

  • Pas de panique les gars, nous n’allons pas les laisser faire, nous devons récupérer ce VIP sain et sauf afin qu’il nous livre tous ses secrets…

Et le briefing commençait. J’étais devant la carte tout ce que Nox m’annonçait était pour moi très clair, et c’était un plan très bien mené, j’avais fait mes classes dans le SWAT et pour moi le combat en CQB était une évidence. 

Nox leva les yeux vers toute son équipe et annonça :

  • J’ai besoin de trois personnes avec moi, à l’appel de votre nom vous faites un pas vers moi.
  • Krusty!
  • … Présent Chef!
  • Barry!
  • … Présent Chef! 

Je fermais les yeux très forts en espérant entendre mon nom et la délivrance …..

  • Max !
  •  … PRÉSENT CHEF! MERCI!
  • Ola le bleu on se calme, je te prends avec moi pour tes compétences en CQB tu seras notre pointman pour cette mission, et n’oublie pas …. Au moindre faux pas, c’est tout le groupe qui y passe, alors je compte sur toi …. 

De quoi remettre en place n’importe qui, la pression était désormais excessive pour moi. Pour mon premier rôle au sein de Minos j’étais en plus le Pointman, est-ce que Nox aurait confiance en moi pour me donner de telles responsabilités ? Quoi qu’il en soit, je lâchais haut et fort

  • C’est un Honneur pour moi je saurai être digne de votre confiance !

Malgré la cagoule Punisher de Nox, on pouvait deviner qu’un rictus discret pointait sur son visage.

L’après-midi arrivait à sa fin, et nous avions déjà préparé tout notre barda. J’étais tout frais dispo, et super excité pour ma première participation. Tout le groupe monta à bord d’un véhicule de transport, le chauffeur annonça

  • … Destination Sofia … n’oubliez pas vos Capotes les gars c’est les soldes en ce moment …. Une achetée égale une offerte …. 

Barry lâcha

  •  Mais on s’en tape des nanas nous on veut de l’action mec !
  • « Houya! »  Lança Krusty 

Nox mit tout le monde d’accord :

  • On parle de bière Barry pas de Nana ! Les capotes sont une monnaie d’échange avec les locaux ! Et ce ne sont pas des bouts de cellophane usagée.

Nox fit un clin d’œil à Barry, qui fit la moue … Nox termina en disant :

De l’action nous ne devrions pas en avoir ou très peu, notre but c’est l’action rapide et silencieuse. Icar déjà sur place n’annonce pour le moment pas le moindre mouvement. Désolé Barry, mais c’est pour la prochaineÀ ces quelques mots, le véhicule prit la route de Sofia. 

[object Object]
 

Quelques heures plus tard, le convoi était en vue de la ville. J’avais mal partout, car il faut dire que le camion n’est pas très confortable derrière. Mais visiblement cela ne dérangeait que moi, Barry et Krusty étaient en train de faire un concours de ronflement.

Et visiblement Barry avait une bonne longueur d’avance sur son adversaire. Un Buisson bouge, deux petits yeux apparurent dans le télémètre, le spotter annonce :

  • Convoi, 11RDP, non armé, distance 600m arrivée par l’entrée sud-ouest de la ville. Vu ? 
  • Une voie plus haute répondit
  • Vu, permission d’engager ?
  • Bien entendu, nous ne laisserons pas cet Ours mal léché venir nous casser les couilles dans notre ville.

Un rictus malsain fit son apparition sur le conifère humain. Un bruit lourd et métallique retentit lorsqu’il arma son M107

  • Pour vous les gars une balle concoctée par mes soins, elle signera vos papiers de retour au pays dans des sacs-poubelle …. !!! 

Le sniper pointa, pris un point pour vérifier le vent, il retient sa respiration jusqu’au moment où la mire ne bougea plus … il pressa lentement la gâchette pour éviter tout mouvement brusque.

Dans un bruit sourd et étouffé par le silencieux démesuré du fusil une balle partit. Le Sniper avait compensé la distance et le vent dans le but d’arrêter net le convoi. La première balle pas encore arrivée à destination, il arma la seconde et se tint prêt pour recommencer son macabre manège. 

Dans un sifflement, la balle parcourut les 500m en moins de temps qu’il en faut pour dire MISSISSIPI. Elle traversa le parebrise, pour terminer sa course dans le crane du conducteur, à l’impact la balle partie en éclats et détruisit littéralement l’arrière du crane du pilote, même le casque n’a pas tenu sous le choc. 

[object Object]
 

Le camion fit une embardée, la main du passager attrapa le volant et cria dans la radio : 

  • EMBUSCADE, EMBUSCADE, PILOTE HS JE RÉPÈTE PILOTE HS, NOUS ALLONS NOUS CRASHER ACCROCHEZ-VOUS !

Les mots de Nox retentirent dans toutes les radios à l’arrière. Barry et Krusty furent balancés à gauche et à droite. Il n’en fallut pas plus pour les réveiller. Nous avons attrapé tout ce qu’il était possible de tenir pour éviter de tomber du camion. 

Le camion fini ça course dans le fossé arrêté net par un bout de ruine. Le Sniper remit son œil dans la lunette et visa cette fois l’officier à l’avant. La mire au milieu du front, il attendit l’info de son spotter qui ne mit pas longtemps à venir :

  • Épave 350m, survivant possible, feu quand tu veux.

Le Sniper corrigea la hauteur et pressa la détente. Une seconde balle partie signer l’arrêt de mort de l’officier. Nox repris ses esprits lorsque le camion percuta le bord de la route il fut propulsé dans la boite à gants, les genoux avaient pris, mais rien de grave.

Il se baissa pour reprendre son équipement quand un sifflement eut lieu. Une balle vient de passer à moins de 10 cm de sa tête. Elle termina sa course dans le fauteuil de Nox et pulvérisa complètement le dossier. La mousse n’a même pas eu le temps de retomber que Nox était déjà dehors en direction de l’arrière, et commença l’organisation pour se sortir de ce guet-apens. 

Il arriva à l’arrière et annonça à haute voix :

  • SNIPER SUR LA COLINE A 300M 400M il est bien chaud et il ne nous aime pas du tout. Faites gaffe, on se remet de nos émotions et on repart vers le Sud pour se mettre à l’abri du Sniper.
  • Pers contacte Icar pour lui annoncer la présence d’un Sniper sur l’entrée Sud-Ouest de Sofia
  • Barry et Krusty vous couvrez nos arrières
  • Max à toi de jouer, ouvre ta carte, nous sommes ici, et je veux que tu nous amènes ici dans ce talweg normalement nous serons à l’abri.

Je pris note de la demande de Nox et je me mis à lire la carte, ce n’était pas nouveau pour moi ce type de demande, mais sous le stress nous avons tendance à tout oublier, cependant après avoir repris mes esprits, tout était clair.

Je prenais la tête de la colonne pour rallier notre point de sécurité. Le spotter annonça :

  • T’es nul tu as raté l’officier, la prochaine fois c’est moi qui ferais le boulot …. 

Le sniper répondit :

  • Ne t’inquiète pas, ils auront du mal à bouger, appelle les renforts pour qu’ils terminent le travail, moi je vais leur mettre la pression. 

Il sortit un chargeur de son sac, un scotch rouge entourait le chargeur, cela n’annonçait rien de bon pour le 11RDP. Ce sont des balles explosives, une fois enclenchées, il mit la mire dans le réservoir d’essence. 

Il prit le temps de respirer et décocha une balle qui alla s’écraser contre le réservoir Le groupe Minos était en mouvement quand leur véhicule explosa, le souffle mis à terre les deux arrières, mais vite relevés, ils reprirent leur place dans la colonne.

Nox se retournait après l’impact et lança un fumigène blanc au niveau du camion

  • Smoke blanche sur Épave, cela nous cachera le temps qu’ils comprennent.

Ils étaient à l’abri du tireur, car maintenant que le camion brulait et que le fumigène faisait barrage, il lui était impossible de viser correctement. 

[object Object]
 

 Les deux soldats postés en haut de colline, regardaient de part et d’autre de l’épave sans trouver signe de vie. Le Spotter regarde plus au sud de l’épave sur la colline d’en face dans l’espoir de capter les survivants éventuels il stoppa net devant un gros œil.

À plus de 700m un sniper les avait pris en chasse, il vit un éclair dans la bouche du canon adverse, et n’eut même pas le temps de faire l’annonce à son coéquipier. La balle passa par le télémètre pour terminer sa course dans le crane du spotter qui tomba net face contre terre.

Le sniper se tourna vers son coéquipier, il n’eut pas le temps de bouger qu’une balle percuta son arme, elle rebondit sur le canon du M107 et termina sa course dans la gorge du sniper, il tomba à terre en se tenant le cou, l’artère était visiblement touché son sang faisait de petit jet de moins en moins fort …. 

  • Minos pour Icar sur la longue portée. 

Pers décrocha la radio et répond :

  • Minos, j’écoute
  • D’Icar, nous venons d’abattre votre comité d’accueil A vous.
  • De Minos, Bien pris ! Terminé. 

Pers se retourna vers le chef :

  • Nox, c’est tout bon, deux sniper sont tombés, nous avons un petit moment de répit.

Nox annonça d’une voix satisfaite :

  • Bien Pris, attention les gars cela ne veut ne pas dire que c’est terminé ! On se met en position et on reprend notre mission là où nous l’avons laissé …

Accompagné de mes compagnons nous lâchons un « Houya !!! »

Laisser un commentaire