[Histoire] DayZ – Pieges en hautes herbes

Pieges en hautes herbes

  • Type d’histoire : Fiction
  • Environnement : DayZ Mod

 

Zombies_01.jpg
 

Après avoir quitté Chernogosk, après avoir tué un survivant qui était contaminé, je me suis mis en quête du Nord. Il paraitrait que l’armée a tout le nécessaire pour sortir d’ici, il suffit de se présenter à l’aéroport et ils nous feront sortir d’ici.

Donc direction plein Nord, à l’aéroport de Chernarus.Je ne suis plus qu’à quelques kilomètres de l’aéroport, je n’ai plus beaucoup d’essence, je vais tenter d’en trouver dans une petite ville. Je cache ma voiture dans la forêt pour éviter qu’on me la vole.

Je me dirige vers la ville, comme je possède une Ghillie, ça ne devrait pas être trop compliqué pour rentrer et sortir sans être vu.

Des coups de feu retentissent, je me tapis dans les hautes herbes, je sors mes jumelles et j’observe la ville. Des zombies viennent de partir en courant vers l’église. Les coups de feu ont du partir de là.

Un autre coup retenti, la tête d’un contaminé vient de voler en éclats. Une seconde tête explose, notre survivant a un fusil pompe, et fait pas mal de carton.Je vais attendre un peu que ça se calme.

Soudain je vois passer un survivant avec un turban sur la tête. Ce n’est pas un survivant mais un bandit. Un enfoiré de bandit, je vais me faire un carton. J’arme mon M24, je mets mon œil dans la lunette.

Je m’apprête à tirer, mais j’aperçois au loin un camion, et d’autres bandits.Que la chasse aux bandits commence.————–Mon objectif, tuer tous les bandits, et leur voler leur camion. Je patiente un peu, ils sont maintenant 5 en ville.

Deux sont partis en direction de l’hôpital, 2 autres en direction du supermarché, le dernier est resté près du camion pour le surveiller.  Il commence à pleuvoir c’est ma chance.La pluie tombe de plus belle, elle est accompagnée de foudre et de tonnerre. 

Je vais me faire le premier bandit celui qui garde le camion, car sans lui pour conduire, la fuite des bandits sera un tout petit peu retardée. Un éclair illumine le ciel, je retiens ma respiration, la tête du bandit en plein centre de ma lunette.

Le tonnerre retenti, je presse la détente, mon fusil expulse une balle étouffée par le bruit ambiant, elle se loge dans la tête de ma cible. En voila un en moins !————–

[object Object]
 
 

Je me faufile pour être à portée de tir des deux dans le supermarché. J’en vois un près de la vitrine, il est en train de ramper sur le sol. Un zombie est sur le trottoir à coté, je vais filer un coup de main à mon ami le zombie pour qu’il trouve le bandit.

Je cale ma lunette sur le genou du pilleur, j’attends un autre coup de tonnerre. Voila qui est fait, un éclair fait sont apparition.#BOOMMa balle passe à travers la vitrine, et transperce ma cible. Même avec le bruit de la pluie on peut entendre le pilleur hurler.

Le zombie lèche vitrine vient de le repérer et pousse un hurlement. D’autres ne vont pas tarder à le suivre. Il n’en reste plus que 3… Je vois le second bandit pilleur de supermarché qui se barre par la sortie de derrière.

Je tire toujours protégé par le bruit de l’orage, je le rate. J’anticipe mon second tir, je vise 5 bons mètres devant. Ma balle le touche, pas là où je voulais, mais le principal c’est qu’il soit à terre.

Je vérifie dans ma lunette où est l’impact. Je le vois qui se tient le bras, il tient dans sa main une radio. Il ne faut pas qu’il donne l’alerte à ses copains infirmiers.Je décoche une balle qui touche sa radio, j’ai vu ses doigts partir en bouillie, la radio a explosé.

Le bandit se relève, et part en courant en direction de l’église. Bon faut que je l’arrête à tout prix. Je prends le risque de me faire entendre, je compte sur la pluie pour étouffer le bruit de mon M24.

#BANG

Ma balle percute sa tempe, ses yeux volent en éclats, le corps du bandit tombe au sol tel un pantin. Plus que 2 bandits et je pourrai quitter cette ville. Soudain quelque chose vient de faire un bruit différent à coté de moi.

Je me tapis dans les hautes herbes et je regarde autour de moi. Je viens de voir passer une personne habillée en sapin à coté de moi. Je ne bouge pas, je ne sais pas qui c’est. Ami ou ennemi, ça va être tendu de le savoir.

Soudain un second et un troisième font leur apparition.J’ai maintenant une armée de conifères à coté de moi. Un soldat en herbe est juste à coté de moi, je tente d’écouter ce qu’ils se disent mais ce n’est pas simple avec la pluie.

Il se rapproche, je ne sais pas si je suis vu. Le soldat, dit « On t’a vu, ça fait un moment qu’on te regarde, depuis que tu as quitté ton véhicule. Nous sommes de ton coté »Soulagé je me présente à eux, le soldat retire son camo de tête pour se présenter.

C’est une fille… je lui dit qu’il reste deux bandits du coté de l’hôpital. Ca va être chaud de les déloger car il n’y a pas beaucoup de visibilité.Je lui dit également, que je souhaite partir au Nord vers l’aéroport, qu’un message tourne en boucle annonçant que la garde nationale a le contrôle de la zone.

Ma nouvelle copine me dit« Ce n’est pas la peine d’aller là-bas, c’est un camp de base de bandits, et ils font ça pour que les survivants tombent dans le piège. Ca leur fait du ravitaillement et des cibles à pas cher.

Mais depuis un moment, les zombies attirés par le sang et les cris sont de plus en plus nombreux dans cette zone. C’est donc à éviter si tu veux mon avis. ». Nous allons nous occuper de nos bandits dans l’hôpital.

Un membre de l’équipe sapin a des explosifs Satchel. Nous allons nous rapprocher du camion et le piéger. Je ne ferai pas partie de la fête, ils partent à deux en direction du camion. Une fois arrivés au camion, ils placent les charges dessus.

C’était ma chance de partir de là, mais bon, peut être que mes nouveaux copains pourrons m’aider. J’entends un coup de feu qui vient de la ville. Un membre de l’équipe vient de tomber au sol, les bandits sont déjà de retour à leur camion. Le second de l’équipe lève les bras et se met à genoux.

  • MERDE, ils l’ont eu, il faut faire quelques …….

Elle n’a pas terminé sa phrase que le bandit vient de descendre son ami sous ses yeux. A la distance où je suis, je dois pouvoir les arrêter, je me mets en position de tir, et je cherche avec ma lunette le sac d’explosif.

Je viens de le trouver, il est juste au dessus du réservoir d’essence. Je tire, ma balle touche le châssis du camion. Les Bandits ont compris qu’ils étaient pris pour cible.

Ne sachant pas d’où ça vient, et n’ayant pas vu que leur camion était piégé, ils montent à bord et prennent la route.Je tire sur le conducteur, ma balle ricoche sur la porte du camion et fait un massacre sur le bandit.

Je suis sur que ma balle lui a percé les os, une belle gerbe de sang a fait son apparition sur le pare-brise. Ma jeune amie, prend pour cible le sac d’explosif, elle ne laisse pas le temps au second bandit de descendre du véhicule, que sa balle passe à travers le Satchel.

Une énorme explosion retentit, on a même pu sentir le souffle de notre position. Ils avaient certainement le plein et des jerricans pleins. Bref c’est une bonne soirée qui s’annonce. 5 bandits sont mort aujourd’hui, la pluie aura tôt fait de nettoyer le sang du carnage dans les rues de Stary Sobor.

Le sniper pris la route avec trois membres de l’équipe  sapin, et ils se dirigèrent vers leur camp de base plus à l’ouest dans la forêt. Un repas et un repos bien mérités pour notre Snipy, en tout cas c’est comme ça qu’il se présenta à son nouveau groupe.

L’équipe sapin comme il l’appelait n’était autre qu’une équipe des forces spéciales de l’armée américaine.

Leur hélico est tombé, ils disent à Snipy qu’ils n’ont plus de contact avec les bateaux militaires de la côte, et que leur mission est de tuer les bandits, trouver des survivants et les mettre en lieu sûr pour le passage des hélicos d’extraction. Mais voila plusieurs jours qu’aucun hélico n’est venu et ils n’ont aucun moyen de contacter le bataillon en mer……

[object Object]
 

 

Laisser un commentaire