Punch Club

  • Plateforme de test : Version Steam
  • Jeu dispo : PC
  • Type de jeu : Rocky tamagotchi
  • Interêt : Faire de votre Personnage un Rocky
  • Scenario : Vivez la vie d’un boxeur qui tente de trouver des reponses à la mort de son pere

 

header.jpg
 

Specs Minimum

  • Système d’exploitation : Windows XP and up
  • Processeur : 1 GHz and up
  • Mémoire vive : 1 GB de mémoire
  • Graphiques : Toaster
  • Espace disque : 1 GB d’espace disque disponible

Punch club est un petit jeu intéressant certes vous ne ferez pas grand-chose au final, mais c’est toujours intéressant de faire évoluer son petit personnage.

Bon vous commencez votre aventure à la mort de votre père. Vous allez devenir le meilleur boxeur de tous les temps. Mais votre chemin sera parsemé de difficulté. Il ne faut simplement pas vous laisser faire !!

PREVIEW_SCREENSHOT2_139204.png
 

Dans un premier temps il vous faudra trouver un boulot, acheter à manger, vous inscrire dans une salle de sport et développer vos compétences sportives. Une fois pleins d’argent vous pourrez mettre de l’équipement dans votre garage et ainsi faire du sport chez vous au calme.

Vous allez devoir augmenter vos compétences de Force pour faire plus de dégâts, d’agilité pour l’esquive de coup et d’endurance pour vos points de vie. Inutile de faire tout monter ensemble. Préférez la spécialisation d’une compétence.

Graphiquement c’est joli, ce n’est pas digne d’un film, mais cela reste très plaisant. La musique est intéressante, mais trop répétitive à mon gout, elle en devient même chiante à la longue.

PunchClub02.jpg
 

De petits clins d’œil seront de la partie. Par exemple, battez-vous contre des CrocoNinja dans les égouts pour gagner en compétence.

Un petit jeu très cool, mais très répétitif, si vous n’aimez pas les sims, alors passez votre chemin, c’est dans la même ligné. On se retrouve très vite à dire fait des pompes, mange, dors, boss, pompes, mange…… etc…

Je me suis bien amusé avec ce jeu, mais bon, ça va un petit moment. Pas trop fan à la longue, il prendra la poussière sur mon étagère virtuelle.

Laisser un commentaire