Doom3 review de l’epoque

DOOM 3

  • Plateforme de test : Version Steam
  • Jeu dispo : PC, Xbox et Playstation
  • Type de jeu : FPS Exploration
  • Interêt : Frag, frag, frag ….
  • Scenario : Tres bon
  • Liens : Doom

 

[object Object]

 

Specs Minimum

  • Système d’exploitation : Windows Vista / Windows 7
  • Processeur : Double-cœur 2.0 GHz
  • Mémoire vive : 3 Go de RAM
  • Affichage : NVIDIA GeForce 9800 GT / ATI Radeon HD 5750, comportant 512 Mo de mémoire vidéo
  • Disque dur : 11 Go d’espace disque disponible
  • Son : Carte son compatible Windows

Specs Recommandées

  • Système d’exploitation : Windows Vista 64 bit / Windows 7 64 bit
  • Processeur : Double-cœur 2.4 GHz
  • Mémoire vive : 3 Go de RAM
  • Affichage : NVIDIA GeForce GTX 260 / ATI Radeon HD 5850, comportant 768 Mo de mémoire vidéo
  • Disque dur : 11 Go d’espace disque disponible
  • Son : Carte son compatible Windows
  • Supplémentaire : Moniteur 3D + lunettes compatibles

 

[object Object]

 

Doom3 est un jeu de tir à la première personne pour PC sous Windows, développé par id Software et publié le 3 août 2004.

 

Il est disponible sur Mac OS depuis le 14 mars 2005, sous Linux et aussi sur la console de jeux Xbox depuis le 4 avril 2005.

L’intrigue du jeu se déroule sur la planète Mars, à la différence de ses prédécesseurs Doom 1 et 2, qui prenaient place sur les deux lunes de cette planète.Vous devez vous frayer un chemin par les armes au sein d’une base de recherche scientifique de l’UAC.

Mais elle est envahie par des créatures hostiles de provenance inconnue.

Vous incarnez un Space Marins qui doit alors faire son chemin au sein de la base, un complexe de couloirs et de salles obscures dans un décor gore et cybernétique.

La musique d’intro est signée par Chris Vrenna.Le 22 novembre 2011, le moteur du jeu a été libéré et placé sous licence GPL.

La sortie de Doom 4 étant pour bientôt je me suis dit, “tiens et si on se refaisait un Doom3 ?”

À l’époque Doom3 était une véritable démo technique. Un peu dans le même principe que Crysis pour son époque. Doom 3 mettait à genoux la plupart des configs.La qualité graphique était une référence en la matière. C’était sacrement beau, et l’histoire était des plus intéressantes.

Un véritable FPS, scripté certes, mais où le joueur pouvait allègrement se perdre dans les couloirs.Un scénario rempli de rebondissements, de scènes d’action, mais également de mystères et de peur à tout bout de champ.

Bref si vous ne l’avez jamais vu tourner je vous le conseille.Une version BFG édition est sortie et reprend l’ensemble des mods du jeu, plus une version originale de Doom et Doom 2.

[object Object]

Nous voilà Space Marins travaillant pour l’UAC (Union Aerospace Corporation). Une entité obscure aux fonds illimités et à l’éthique déclinante. Donnons du pouvoir aux scientifiques et ils ouvriront une porte vers l’enfer.

C’est un peu ce qui nous attend dans Doom3. Un bestiaire à toutes épreuves.Du simple zombie scientifique au géant mécanisé, il y en aura pour tout le monde et pour tous les goûts. Le jeu regorge de passages secrets, d’ambiance crade et sanguinolente.

Un côté FEAR qu’on aime bien.La difficulté est très bien dosée, en même temps les petits gars qui ont fait Doom3 sont déjà bien rodés dans la création de FPS survitaminé. Des monstres apparaîtront un peu partout lors de votre progression.

Une pièce d’apparence calme peut se transformer en véritable bain de sang en moins de 10 secondes.Mais heureusement que vous avez un équipement au niveau. Les armes sont toutes plus bourrines les unes que les autres.

ET SURTOUT … le BFG (Big Fucking Gun) et TOUJOURS de la partie. Un véritable plaisir de transformer nos ennemis en ratatouille fumante.

[object Object]

 

Les boss sont toujours les mêmes …. Mais bien plus jolis. Nous retrouverons l’araignée, les petits Minotaures et surtout …. Le grand MINOTAURE celui avec un RPG à la place du bras.

 

Vraiment stupéfiant et alléchant, nous n’avons qu’une envie c’est de lui faire un GROS câlin.Des DLC sont également de la partie (inclus dans la version BFG Edition).

Une suite directe à la fin de Doom 3 qui se nomme Resurection of Evil. De nouveaux monstres et également une mission pour les marines qui débarquent sur Mars pour comprendre ce qui se passe et tenter de trouver des survivants.

Prenez donc part à cette mission en tant que marines et l’action débute DIRECTEMENT après le “Bonjour Marins”.

[object Object]

 

Donc oui c’est un jeu vieux désormais, graphiquement dépassé certes.

 

Cela n’empêche que c’est un vrai FPS, avec peu d’assistance. Moins de couloirs, vous devez vous débrouiller pour sortir de là-bas vivant.

Pas question de se planquer derrière une caisse de métal en attendant que votre vie remonte … ça ne fonctionne pas.Si vous voulez vivre, il va falloir vous battre.

Ce n’est pas non plus un film ou vous devez faire des QTE en boucle pour avancer. Il faut savoir tirer dans la tête pour avancer.

Bref c’est du talent qu’il vous faudra pour affronter l’enfer de Doom 3. Je ne peux que vous conseiller ce jeu.

Laisser un commentaire