Duskers

Duskers est un ovni dans le monde du jeu vidéo ludique. Je n’ai jamais fait ce type de jeu avant et j’avoue que j’accroche en tout point.

J’ai déjà fait des jeux type hacknet où vous devez hacker des serveurs pour récolter des données. Dans duskers vous allez devoir explorer des vaisseaux abandonnés. Chacun à sa propre histoire et surtout ses propres menaces.

Vous êtes seule dans cette casse intergalactique. Votre but sera de ramasser de l’équipement pour upgrade votre vaisseau ou vos drones. Mais également trouver du full afin de pouvoir explorer d’autre carcasse et faire des jump longues distance pour trouver encore plus de matériel.

Seul oui, mais accompagner de vos drones. Votre seul regarde vers le monde extérieur, vous enfermez dans votre poste de commandement vos yeux rivés sur les caméras de vos drones. C’est parti pour l’exploration.

Ce jeu se fait uniquement à l’aide de votre clavier, ou tout sera en ligne de commande. Par exemple pour ouvrir une porte vous allez devoir taper le numéro de la porte dans votre interface de commande. La porte 12 par exemple s’ouvrira avec d12. Si elle n’a pas de jus, il va vous falloir trouver un endroit pour fournir du jus au vaisseau. Pour se faire, vos drones sont de véritable caisse à outils, il faut qu’un de vos drones ait un générateur pour alimenter le tout.

Vous allez parfois tomber sur des choses qui attaqueront vos drones, que ce soit organique ou cybernétique, vous allez devoir vous en débarrasser. Plusieurs choses sont possibles, le premier isolez le souci dans une pièce que vous avez déjà visitée. Pour se faire vous fermer toutes les portes sauf une. La menace une fois rentrée, vous devez fermer la dernière porte. Ainsi elle sera isolée et vous pourrez faire le tour du vaisseau tranquillement.

Une autre façon ma préférée, mais plus dangereuse, car radicale en tout point, vous isolez le ménage prêt d’une porte donnant sur l’espace. Une fois dans cette pièce, vous ouvrez la porte. Refermez là rapidement sous peine de faire rentrer des radiations spatiales, ou carrément détruire tout le vaisseau.

On se prend très vite au jeu du pilotage de drone. Le côté graphique du jeu est surprenant, nous n’avons pas de mal à nous imaginer à bord d’un vaisseau. Si dans votre jeunesse vous avez joué à Space Hulk premier du nom, alors vous trouverez un petit quelque chose de stressant dans Duskers. En effet on ne sait jamais ce qui se trouve de l’autre côté de la porte.

Vous avez plusieurs façons de jouer. La première vous avez le contrôle direct des drones, vos flèches directionnelles seront utilisées pour le déplacement du drone, et la console pour donnes des ordres a vos drones. Cette interface plutôt jolie sera très vite limitée par la présence d’infos à l’écran. C’est pour cela que pour ma part j’utilise la seconde façon de jouer à savoir, un plan général du vaisseau avec des logos en guise de drone. Ici j’ai le nom des pièces et je peux déplacer qui je veux où je veux.

Ultra friendly, la prise en main est d’une simplicité enfantine. Dans un premier temps j’ai carrément cru que nous devrions configurer à la main l’intégralité des actions des droites et que tout était fait en ligne de commande. Heureusement il n’en est rien, les devs ont eu la présence d’esprit de faire de ce petit bijou, un jeu utilisable par tout le monde. Donc nul besoin d’avoir des notions en programmation pour jouer à Duskers. Cela dit si vous êtes à l’aise avec votre clavier ce sera un gros plus en cas de stress.

Je terminerai avec une petite anecdote ingame que j’ai vaincu et qui renforce mon attrait pour Duskers. J’étais sur un vaisseau vieux d’une centaine d’années, la coque était abimée, mais elle pouvait sans trop de souci à première vu gérer mes 3 drones. Megawatt est mon drone, Sniffer est mon drone générateur militaire avec une tourelle de combat et Harry est mon drone Pirate et remorqueur. Une véritable équipe de choc. Mega rentre et allume le courant, tout n’est que poussière et dans un état de délabrement avancer dans la première pièce. Harry se connecte au terminal et vérifie l’état du vaisseau. J’active les défenses et entends dans une autre pièce un déluge de balle puis plus rien. Je coupe le système de sécurité et je commence mon inspection. J’arrive derrière une porte. Je regarde le plan de la carlingue et je me rends compte que de l’autre côté il y a une pièce avec un sas vers l’extérieur. Les capteurs de mouvement de Sniffer détectent une menace. Je ne prends pas de risque et j’ouvre le sas. Ce fut une erreur monumentale.

Effectivement la menace c’est fait aspirer dans le vide interstellaire, mais le vaisseau avec. Je détruis la porte devant Sniffer. JE referme aussi vite que possible mon Sas, mais rien n’y fait même fermer, j’ai compromis l’intégrité du l’enceinte de vaisseau. J’ai créé tout un tas de fuites. JE constater avec effrois que l’ensemble des pièces commence à s’irradier, je fais rapidement sans perdre mon sang-froid la commande d’urgence de rapatriement de mes drones « Navigate all R1 ».

Tous mes drones se mettent en route vers la soute. J’ai les yeux river sur Sniffer qui est le plus loin, les pièces passent au rouge les unes après les autres et finissent par rattraper mon drone militaire. Il finit par s’arrêter surcharger de radiation son petit moteur tombe en rade. J’ordonne à Harry d’aller le chercher « navigate 2 R3 ». Harry travers deux salles irradier, et arrive devant Sniffer « tow » il l’attrape et je rapporte tout ce petit monde à la maison « navigate 2 R1 ».

Harry est plus robuste que Sniffer. Les radiations on envahit ma soute. Le temps que Harry arrive, Megawatt tombe en rade. Une fois mon dernier drone a bord je ferme la soute et je décolle. Résultat des courses 2 Drones HS, un sacrement amocher, mais au moins je n’ai abandonné personne. Voilà le type d’histoire que vous allez vivre dans Duskers.

Laisser un commentaire