The Forest

The Forest

  • Plateforme de test : Version Steam
  • Jeu dispo : PC
  • Type de jeu : Survival horror
  • Interêt : Une veritable histoire plein de rebondissement.
  • Liens : The Forest

 

 

Specs Minimum

  • Système d’exploitation : Windows 7
  • Processeur : Intel Dual-Core 2.4 GHz
  • Mémoire vive : 4 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce 8800GT
  • DirectX : Version 9.0
  • Espace disque : 5 GB d’espace disque disponible
  • Carte son : DirectX®-compatible
  • Notes supplémentaires : 32bit windows users need to ensure they have at least 4gb of ram usable on their system.

Specs Recommandées

  • Système d’exploitation : Windows 7
  • Processeur : Quad Core Processor
  • Mémoire vive : 4 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 560
  • DirectX : Version 9.0
  • Espace disque : 5 GB d’espace disque disponible
  • Carte son : DirectX®-compatible

The Forest est un jeu de survie. Tout débute par un crash d’avion, vous allez voir votre enfant se faire enlever par un sauvage. Une fois sortie de la carcasse de l’appareil encore fumant, la survie commence.

Dans un premier temps il est nécessaire d’être rapidement autosuffisant afin de pourvoir à votre faim et soif. Vous partirez ensuite à l’aventure. En solo ou à plusieurs, c’est une grosse expédition qui vous attend.

Vous allez découvrir des campements d’indigènes, vous allez très vite comprendre que ce sont des cannibales et que vos prochaines nuits vont être mouvementées. En plus d’être autonome en nourriture ou eau, vous devrez bâtir des défenses pour tenir les attaques de sauvage pendant la nuit.

Visitez de sombres cavernes malsaines, une direction artistique des plus glauque qu’il m’a été donné de voir. Des corps mutilés, des scènes horribles mettant en scène des personnages morts qui respire l’ignoble esprit psychopathe des tribus locales.

Pourtant tout au long du jeu on se dit que ce n’est pas possible la rencontre de certains monstres traités plus de la folie ou d’expérience scientifique foireuses. J’ai fait très vite la relation avec la série LOST. Je me suis dit que j’étais mort et que c’était mon parcours vers l’enfer.

Pendant nos sorties en forêt nous nous devions de préparer notre expédition au mieux. Partir avec de quoi manger et boire, mais également de quoi tuer ce qui pourrait en vouloir à votre peau. Dans un premier temps nous étions persuadés de vivre une aventure dans un monde comme LOST.

Mais au fil de la progression, notre avis changera en mettant plus l’accent sur des expériences génétiques pour au final terminer sur un rocambolesque effet de style pour mettre un terme à votre histoire.

Je ne ferai pas trop de spoil dans cet avis, mais sachez que j’ai pris un énorme plaisir à faire The Forest. Entrer dans une caverne torche à la main pour faire 10metres en 20 min tellement l’ambiance est horrible. Pour le côté très immersif, si vous mettez un chiffon sur une hache pour vous faire une torche de combat, vous allez changer votre chiffon toutes les 5 mètres.

L’ambiance et le scénario sont bien présents et très sympathiques. Au fil du temps on s’attache à notre personnage qui recherche sans relâche son enfant kidnappé par un sauvage. Sauvage qui au fil du temps on se rendra vite compte que ce n’est autre qu’un survivant d’un crash précèdent. Mais la véritable question c’est pourquoi ?. Réponse que nous obtiendrons en évoluant dans le jeu.

Le crafting est très important dans The Forest. En plus d’être indispensable, il est complet. En effet vous allez être soumis à rude épreuve tout au long terme du jeu. Dès le début vous récupérez un livre de survie pour apprendre les bases. Chasse, feu, nourriture rien ne manquera dans ce Bear grill virtuel portable.

Tout au long de votre aventure, vous allez découvrir de nouveaux Craft. Une armure en peau de godzilla miniature. De quoi vous faire des affaires chaudes en poil de lapin sauvage avec une corde sauter.

Celui qui va nous intéresser plus sont les dégâts que nous pouvons infliger à nos ennemis. Des dents avec de la sève le tout sur un bout de bois augmentera les dégâts infligés. Une chose super cool, venant de Zelda où on passe plus de temps a cassé une arme ici non, l’armement ne se détruit pas. Donc pas de souci à fracasser du gugusse pour faire sécher les membres et les manger, Ben oui il n’y a pas qu’eux qui sont cannibales après tout. De la viande reste de la viande !