Raspberry Pi 2 – Nas Project

Raspberry Pi 2 – Nas Project

Prérequis

  • Un Raspberry Pi 2. Disponible Ici
  • Une micro SD taille au moins 8Go cependant pour plus de confort d’utilisation vous pouvez prendre une micro SD de 16Go. Disponible Ici
  • Un lecteur de carte. Disponible Ici
  • Un ou plusieurs (4 max) disque dur USB avec alimentation externe sous peine de griller votre RPI2.0 ou qu’il ne soit pas visible dans OMV. comme par exemple ceci
  • Télécharger le soft Image Writer (Telechargement d’Image Writer prenez le plus récent)
  • Télécharger l’image d’OMV spéciale pour RPI sur votre machine (Telechargement d’OMV pour RPI prenez la plus recente)
  • Une alimentation externe pour le RPI 2.0. Comme celle-ci
  • Avoir un pc sous Windows ou Linux pour les personnes qui savent faire l’installation de l’ISO sur une micro SD. Mais ici je passerai par Windows pour plus de simplicité.
  • [Option] Un câble HDMI. Par exemple
  • [Option] Une TV compatible HDMI ou un moniteur que nous utiliserons simplement pour avoir quelques information post-installation.

 

Tuto_NAS_RaspberryPi_Omv_01.jpg

Nous y voila donc, enfin un Raspberry digne de ce nom avec un processeur quad core et 1Go de RAM.

Une idée me vient donc à l’esprit.

J’ai déjà un NAS à la maison qui se nomme Synology et j’en suis plus que ravi.

Mais avec cette petite chose dans mes mains je me dis pourquoi pas mettre sur pieds un système NAS sur le Rasp2.0.

Apres quelques recherches sur le net, la distribution qui me parait la plus appropriée et ne demandant aucun effort de compréhension en Linux : OMV.

Ce sera donc ma distribution pour ce projet. En plus une image toute prête est dispo sur le site de la communauté Open Media Vault (OMV).

Je vous explique ici même comment mettre sur pied pas à pas un serveur NAS à moindre coût.

[object Object]

1 – Installation de l’image OMV sur la carte Micro SD

  • Installez Image Writer.Ce n’est pas la chose difficile à faire
  • Installez votre micro SD dans le lecteur de Carte.
  • Mettez votre lecteur de carte sur un port USB de votre ordinateur
  • Decompressez votre image .gz à l’aide de 7ZIP qui est gratuit et disponible ici
  • Vous devriez avoir un fichier en .img
  • Lancez Image Writer
  • Allez chercher l’image OMV que vous avez téléchargée précédemment
  • Sélectionnez ensuite la lettre de lecteur qui correspond à votre micro SD
  • Cliquez sur la touche Write.
[object Object]

Laissez dérouler.

Une fois terminé c’est bon votre OS OMV est installé sur votre Micro SD.

[object Object]

2 – Démarrage de votre RPI

Mettez la micro SD dans le RPI 2.0

Branchez le RPI 2.0 sur l’alimentation

  • Récupération de l’ip avec un moniteur ou TV (Simple mais nécessite de la manutention)

Branchez votre Câble HDMI sur votre TV ou moniteur

Branchez le RPI2 au secteur

Laissez dérouler récupérez l’adresse IP de votre RPI2

Elle se trouve après eth0: XXX.XXX.XXX.XXX

Vous aurez très probablement une ip du genre : 192.168.xxx.xxx

  • Récupération de l’ip via votre Box (un peu plus complexe mais ne nécessite pas de bouger ses fesses)

Sachez comment sont attribué les IP et la plage d’utilisation de votre DHCP et surtout vérifier les Baux récents, vous aurez l’ip de votre RPI2

Cette façons ne nécessite pas de matériel mais peut être un peu plus de connaissances dans votre architecture réseau.

Ainsi je ne détaillerai pas ici cette façon et je me contenterai de faire avec la première solution qui est simple et efficace.

Voila à partir de là tout le reste se fera via l’interface Web intégrée de OMV

[object Object]

3 – Sécurisation de votre nouveau NAS

Connexion depuis votre PC sous Windows.

Ouvrez votre navigateur internet et dans la barre d’adresse faites: http://IPDEVOTRERPI2.0

  • Language : Sélectionnez ici votre langue
  • Login : admin
  • Mots de passe : openmediavault
  • Tout de suite modifions le mots de passe admin afin d’en avoir un … disons plus sécurisé 🙂

Modifier le mots de passe admin

  • Direction  : Système
  • Cliquez sur : Paramètres généraux
  • Sélectionnez l’onglet : Sécurité Administrateur

Inscrivez ici votre nouveau mot de passe A NE PAS PERDRE 😉

[object Object]

Maintenant que c’est chose faite, cryptons un peu nos données en transit sur ce site, et passons le tout en https.

Passage en HTTPS

  • Direction : Système
  • Cliquez : Certificats
  • Onglet : SSL
  • Selectionnez : Ajouter
  • Selectionnez : Créer Taille de la clé : 4096b
  • Validité : Ce que vous voulez, le max c’est bien aussi Pour le reste c’est comme vous voulez
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez : Appliquer
  • Direction : Système
  • Cliquez sur : Paramètres généraux
  • Dans la partie : Connections sécurisées
  • Cochez la case : Active la connexion sécurisées
  • Certificat : Sélectionnez celui que vous venez de créer
  • Cochez la case : Force les connexions sécurisées.
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez : Appliquer

En cas d’erreur vous pouvez et même vous devez refaire une connexion en utilisant cette fois : https://IPDEVOTRERPI2.0

Votre navigateur va faire la tête du faite d’avoir un certificat auto signé, mais rien de bien grave.

Faites une exception dans votre browser (Chrome, Firefox ou IE) et ainsi plus de message disant que la connexion n’est pas certifiée par une autorité internet

[object Object]

4 – Le VIF du sujet – Le PARTAGE

Sortons un disque dur USB du placard.

 

ATTENTION LE DISQUE NE DOIS PAS ETRE AUTOALIMENTE.

Le RPI Etant trop faible en puissance électrique il n’alimentera pas comme il se doit un périphérique type disque dur usb.

Prenez donc soin d’avoir une alimentation externe pour votre/vos disque(s) dur. 

Pour ma part je prendrai un disque dur 3.5 avec alimentation externe et je mets le tout sur le RPI 2.0.

Montage du disque externe

Formatage de votre disque USB

  • Direction : Stockage
  • Sélectionnez : Disque Physique
  • Repérez : Votre Disque USB
  • Sélectionnez votre disque
  • Cliquez : Effacer
  • cliquez : Oui
  • Sélectionnez : Rapide
[object Object]

Création du système de fichiers

  • Direction : Stockage
  • Sélectionnez : systèmes de fichiers
  • Cliquez : Créer
  • Périphérique : Sélectionnez votre disque USB
  • Libellé ; nous allons mettre ici DISQUEUSB
  • Système de Fichiers : EXT4
  • (ATTENTION AVEC CE TYPE DE SYSTÈME DE FICHIER UNIQUEMENT LES OS LINUX POURRONS LIRE VOTRE DISQUE)
  • Warning : Attention cela supprime les données ….. en même temps il est déjà formaté 🙂 donc répondez OUI
[object Object]

Montage du disque

  • Normalement vous aurez votre disque tout prêt a être monté.
  • Direction : Stockage
  • Sélectionnez : systèmes de fichiers
  • Sélectionnez votre disque USB
  • cliquez sur : Monter
  • Cliquez ensuite sur : Appliquer afin de valider le montage de votre unité de stockage
[object Object]
[object Object]

5- Utilisateurs, Droits d’accès et dossiers partagés

C’est parti pour le cœur même d’un NAS à savoir la gestion utilisateurs, création de dossiers partagés et droits d’accès.

Dans mon exemple je vais créer un dossier intitulé : DATAS correspondant aux datas que je mettrai à disposition dans mon réseau.

ATTENTION : Les droits (permissions) ne pourront pas changer par la suite.

En cas d’erreur il vous faudra simplement refaire le partage et donner des droits comme voulu.

Partage d’un Dossier

  • Direction : Gestions des Droits d’accès
  • Sélectionnez : Dossiers Partagés
  • Cliquez : Ajouter
  • Nom : DATAS
  • Volume : Sélectionnez votre disque USB qui s’appel dans notre tuto – DISQUEUSB
  • Chemin d’accès : Laissez par défaut (DATAS/)
  • Permissions : Administrateur en LECTURE/ECRITURE (R/W)Utilisateur en LECTURE/ECRITUREAutres PAS D’ACCES
  • Cliquez : Enregistrer
[object Object]

Création utilisateur

  • Rien de plus simple pour créer un utilisateur
  • Direction : Gestion des droits d’accès
  • Sélectionnez : Utilisateurs
  • Cliquez : Ajouter Pour le tuto je vais creer un utilisateur Nox
  • Nom : Nox
  • Commentaire : Ce que vous voulez
  • Adresse mail : Ce que vous voulez
  • Mots de passe : Mettez ici quelque chose de solide 🙂
  • Confirmer : La même chose que plus haut 🙂
  • Shell : Laissez par défaut
  • Onglet Groupes : vérifiez que users est coché
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez ; Appliquer
  • Donnons maintenant les droits sur notre dossier partagé créé plus haut dans le tuto.
  • Direction : Gestion des Droits d’accès
  • Cliquez : sur votre partage (DATAS)
  • Cliquez : Privilèges
  • Vous trouverez ici le nom de votre utilisateur.
  • Sélectionnez : votre utilisateur (Nox)
  • Cochez la case : Lecture/Ecriture
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
[object Object]

Le Partage

Maintenant que nous avons, un dossier en partage, des privilèges pour un utilisateur donné, donc maintenant la visibilité du dossier sur le réseau, le protocole SMB/CIFS va nous servir ici pour que notre partage soit visible par tous les OS (Linux, MAC, Windows)

  • Direction : Services
  • Sélectionnez : SMB/CIFS
  • Onglet : Paramètres
  • Cochez si ce n’est pas déjà fait : Activer
  • Groupe de travail : Le groupe de votre réseau, si vous ne savez pas laissez par défaut (workgroup)
  • Description : NASRPI2 me parais pas mal comme description 🙂
  • Vérifier que ce soit coché dans Répertoires personnels: Activer la navigation
  • Vérifier que ce soit coché dans paramètres avancés : Utilisez les appels systèmes sendfile ….. & Activer le support des E/S asynchrones (AIO)
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez ; Appliquer
  • Onglet : Partages
  • Cochez : Ajouter
  • Dossier Partagés : DATAS
  • Nom : Datas
  • Public : NON
  • Vérifiez que les cases suivantes sont cochées : Navigable et Hériter des ACL
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez ; Appliquer
  • Voila maintenant vous pouvez faire : Windows (la touche du clavier avec le logo Windows) + R (La touche du clavier)
[object Object]

Tapez : \IPDEVOTRERPI (pour info, c’est vu dans la première partie du tuto, c’est également la même IP que l’interface web que nous utilisons dans tout le tuto)

Ici si tout se passe bien vous aurez un accès sur le dossier que vous venez de partager.

Sans oublier de vous logger dessus avec l’utilisateur que nous avons crée plus haut dans le tuto.

[object Object]

** Ici ; 10.5.2.82 correspond à mon IP local vous se sera plus 192.168.xxx.xxx **

[object Object]

6 – Accès via FTP (Intérieur & Extérieur)

Afin de parfaire notre petit NAS disons que nous voulons l’ouvrir sur l’extérieur, au monde qui nous entoure. Il sera donc nécessaire pour cela d’utiliser le service FTP d’OMV.

Voici comment procéder pour l’activation et la configuration de ce service.

Pour rappel, le FTP est un service permettant l’envoi et le téléchargement de données à distance (FTP = File Transfert Protocol).

Ainsi vous pourrez à loisir utiliser ce service depuis ailleurs afin de consulter ou d’envoyer des données sur votre NAS.Par défaut et pour des raisons évidente de sécurité le service FTP n’est pas activé dans OMV.

  • Direction : Services
  • Sélectionnez : FTP
  • Onglet : paramètres
  • Cochez : Activer
  • Cochez : FTP Passif (utiliser la plage de port suivant – Laissez ceci par défaut)
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez ; Appliquer
  • Dans l’onglet Partages
  • Cliquez : Ajouter
  • Définissez : le répertoire à partager, dans notre exemple ce sera donc DATAS
[object Object]
  • Cliquez : Enregistrer
  • Cliquez ; Appliquer

Voila donc maintenant que ce service est activé et configuré nous pouvons nous connecter avec un client FTP (comme FileZilla par exemple).

Votre IP locale type 192.168.xxx.xxx devra être utilisée pour une connexion DEPUIS votre réseau local.

l’IP publique devra être utilisée depuis l’extérieur de votre réseau.

Vous ne connaissez pas votre IP Publique ? direction what is my ip

Nous partons du principe que votre IP publique est FIXE. Ceci est très généralement le cas.

[object Object]

** l’ip 10.5.2.82 est mon ip locale, vous ce sera plus 192.168.xxx.xxx **

Il ne vous manque plus qu’à ouvrir les ports passifs du FTP (activé plus haut) dans votre Box et ainsi votre NAS sera officiellement utilisable par le biais d’un client FTP.

7 – Mise à Jour Manuel

Merci @ Jacky

  • Système
  • Réseau
  • Onglet « Interfaces »
  • Choisir « eth0 »
  • Onglet « Modifier »
  • Descendre dans « Paramètres avancés »
  • Champs « DNS » saisir la même ip que dans « Passerelle »
  • Enregistrer et Appliquer.

Cela conclu mon petit tuto sur un NAS maison à moindre coût, à l’aide d’un Raspberry 2.0.